Qu'est-ce que l'hypnose ?

Une mise en suspens

C'est un "état de perception amplifiée", car c'est bien sur la perception et uniquement sur la perception, qu'elle soit vers l'intérieur ou vers l'extérieur, que s'appuie l'état d'hypnose.

L'hypnose ericksonienne est avant tout une expérience de perception totale

Cette ouverture grand-angle de tous les sens génère une modification du rapport au monde et mène vers un décalage de la personne par rapport à d'habitude. La perception doit être totale, elle est même poussée à son paroxysme et pour ce faire, il y a obligation de se laisser happer par le vide de cette disposition à tout sentir et ressentir. Le temps est suspendu.
C'est à cette condition que l'imaginaire peut se déployer librement pour servir de base au changement. Tout d'abord, rappelons que le cerveau ne fait pas la distinction entre la réalité et la fiction. Grâce à l'imagerie cérébrale, il est tout à fait possible de constater que ce sont les mêmes zones impliquées dans une émotion qui s'activent, que l'émotion soit réelle, imaginée ou regardée. Que vous soyez triste, que vous imaginiez une scène triste ou que vous regardiez un film triste, l'information est traitée de la même façon par le cerveau. La possibilité de superposition de différentes portes d'entrée nous sert de levier pour élargir le champ de réceptivité.

Il n'y a donc pas de réelle séparation entre conscient et inconscient. Les deux sont mêlés et en constante interaction, englobant toute la personne dans quelque chose de très vaste. C'est une ouverture à l'imaginaire. C'est une ouverture sur l'existence.
C'est une ouverture sur le vivant.

Le sujet ne devient plus que perception et imagination, il est dans un état de vacuité, état propice au changement. Cette ouverture, cette disponibilité, cette écoute intérieure sont à l'opposé de la passivité et demandent au contraire une grande disponibilité active.

Pour obtenir un complément d'information, contactez votre praticienne d'hypnose et de neurofeedback à Paris.

Une séance d'hypnose

Tout d'abord, il n'y a pas de bonne façon ni de mauvaise façon de vivre cette expérience. Vous devez juste vivre votre expérience.
L'état d'hypnose est un état naturel que nous connaissons tous plus ou moins à travers l'existence: être absorbé par un livre, un film, une musique, un paysage... Se sentir soudainement décalé par rapport à la réalité.


La séance d'hypnose se déroule en plusieurs temps.

Il y a d'abord un temps de parole, d'échange pendant lequel il est important qu'une confiance mutuelle s'installe et où vous pouvez définir et exprimer ce pourquoi vous êtes là. Vous pouvez également ne pas avoir le désir d’exprimer ce pour quoi vous venez (dans ce cas, la séance se déroulera en langage «artistiquement vague», ce qui veut dire que je vous guiderai en étant le moins précise possible pour laisser l’inconscient trouver la meilleure expérience qui vous conduira à la mise en mouvement de votre fonctionnement habituel).

Ensuite je vais vous parler de ce qu'est l'état d'hypnose; les différentes façons d'y entrer; comment vous pouvez si vous le souhaitez en sortir au cours de la séance; comment vous pouvez être appelé à répondre aux questions que je peux vous poser ou pas; de quelle façon vous êtes acteur de cette séance et de quelle façon je vous suis dans votre expérience.

Et puis il y a encore toutes les questions que vous pouvez vous poser et mes réponses qui sont là pour vous éclairer.
Ensuite il y a la séance à proprement parlé qui se déroule entre ma voix, les silences, votre expérience ressentie, les métaphores, votre imagination... À tout moment vous pouvez me décrire ce que vous vivez ou ressentez, ou bien rester en silence dans votre intériorité, comme un recueillement élargi. De toute façon je vous suis, tout en vous guidant.
Et pour finir la phase de retour au présent avec un échange très succinct pour laisser l'inconscient faire ce qu'il a à faire à partir de cette expérience. 
Sans oublier le traditionnel petit verre d'eau fraîche qui clos la séance.

 

L'hypnose ericksonienne

"Si l'homme est rêvé, si c'est le rêve qui fait que chacun de nous diffère, si l'existence est informée par le rêve et qu'on veuille la changer, c'est au cœur de la puissance du rêve qu'il s'agira de pénétrer. Ce sera le privilège de l'état d'hypnose".
François Roustang.


L'hypnose, c'est une pause au sens musical du terme. C'est permettre à l'organisme de reprendre son souffle, prendre le temps de se réajuster. C'est permettre au système sensoriel de se réorganiser autrement que d'habitude, de réorganiser le monde. C'est permettre à l'imagination de se déployer pour transformer notre relation au monde. C'est permettre d'accéder à notre potentialité.

L'état d'hypnose est un état de grande vigilance (contrairement aux clichés médiatiques). C'est un rassemblement de tous les sens, une convocation de toutes les facultés, pour retrouver son chemin le plus direct et se remettre à l'endroit, au bon endroit, à sa juste place.

C'est par la fixation sur le présent, par cette grande disponibilité que l'hypnose peut modifier la perception de l'existence afin de la réharmoniser.

Top